L’enseignement et la recherche en l’histoire à l’heure du numérique

Depuis de nombreuses années, les sciences historiques se sont appuyées sur des technologies pour faire évoluer la recherche. Les outils numériques offrent des perspectives d’analyse renouvelées avec des méthodes quantitatives complexes, des bases de données multimédia sans oublier des modes de visualisation originale. Des enquêtes quantitatives de l’École des Annales jusqu’aux nouveaux outils de l’analyse de discours employés à foison pour l’histoire des émotions, l’apport de nouvelles méthodologies ne cesse de ponctuer l’historiographie. C’est dans ce contexte de moyenne durée que la
Conférence cantonale des chefs de file d’histoire a souhaité interroger l’évolution actuelle autour des « humanités numériques ».

Afin d’aborder les implications du digital turn pour les sciences historiques, la journée d’études propose de partir des changements intervenus dans les champs de la recherche et de leurs effets potentiels sur l’enseignement, tant universitaire qu’aux secondaires. Cinq historien·ne·s en pratique présenteront leurs recherches en lien avec les outils et les évolutions constatées par l’usage des méthodes numériques. Ces interventions se dérouleront sous la forme de conférence – atelier qui permettront de découvrir des ressources et des manières de faire la recherche. Enfin, la journée se clôturera sur une table ronde qui reviendra sur la pertinence ou non d’un enseignement en histoire numérique

Journée d’études des enseignants d’histoire des gymnases vaudois.

12 Septembre 2019, Université de Lausanne.

Programme