La pauvreté scolaire et les pédagogies alternatives depuis Élise et Célestin Freinet

Appel à contribution pour le colloque des 120 ans de la Société Binet-Simon “La pauvreté scolaire et les pédagogies alternatives depuis Elise et Célestin Freinet”.
UFR Staps Univ. Paris-Descartes, 15 novembre 2019

La pauvreté scolaire telle que définie par Binet n’a jamais été autant d’actualité, : inégalités, échec scolaire, difficultés d’apprentissages, discrimination de genre, racisme, intégration des primoarrivants, sélection des enfants, orientation scolaire,… Que faisons-nous face à la pauvreté scolaire, la pauvreté de l’école, la pauvreté des enfants et des élèves, la pauvreté dans les murs de l’école et hors les murs ? L’œuvre des Freinet et celle de Binet proposent des pratiques pédagogiques innovantes pour trouver des solutions à la pauvreté scolaire. Le colloque accueille toutes communications non seulement sur les pratiques innovantes de ces éducateurs mais aussi celles d’autres penseur·es de la pédagogie afin de proposer un dialogue entre les dispositifs d’éducation  non pas sur les populations mais avec les populations subalternes.

Conditions de soumission

Proposition de contribution à transmettre avant le 15 septembre 2019 à


L’enseignement et la recherche en l’histoire à l’heure du numérique

Depuis de nombreuses années, les sciences historiques se sont appuyées sur des technologies pour faire évoluer la recherche. Les outils numériques offrent des perspectives d’analyse renouvelées avec des méthodes quantitatives complexes, des bases de données multimédia sans oublier des modes de visualisation originale. Des enquêtes quantitatives de l’École des Annales jusqu’aux nouveaux outils de l’analyse de discours employés à foison pour l’histoire des émotions, l’apport de nouvelles méthodologies ne cesse de ponctuer l’historiographie. C’est dans ce contexte de moyenne durée que la
Conférence cantonale des chefs de file d’histoire a souhaité interroger l’évolution actuelle autour des « humanités numériques ».

Afin d’aborder les implications du digital turn pour les sciences historiques, la journée d’études propose de partir des changements intervenus dans les champs de la recherche et de leurs effets potentiels sur l’enseignement, tant universitaire qu’aux secondaires. Cinq historien·ne·s en pratique présenteront leurs recherches en lien avec les outils et les évolutions constatées par l’usage des méthodes numériques. Ces interventions se dérouleront sous la forme de conférence – atelier qui permettront de découvrir des ressources et des manières de faire la recherche. Enfin, la journée se clôturera sur une table ronde qui reviendra sur la pertinence ou non d’un enseignement en histoire numérique

Journée d’études des enseignants d’histoire des gymnases vaudois.

12 Septembre 2019, Université de Lausanne.

Programme

Éducation, pédagogie et formation

Appel à contribution pour la journée d’étude “Circulation des savoirs autour de la mer Baltique du Moyen Âge au début du XXesiècle “

Cette journée d’étude s’inscrit dans une volonté de valorisation des questions relatives aux pays de la mer Baltique, c’est-à-dire les pays scandinaves (Suède, Norvège, Danemark et Finlande), baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie) et la Russie, durant une période large, allant de l’époque médiévale au début du XXsiècle. Au carrefour de champs de recherches profondément renouvelés, la question de la circulation, par le choix de la triade éducation, pédagogie et formation, se révèle être une approche pertinente et inédite pour étudier cette région. Avec la volonté de privilégier le dialogue entre les disciplines, cette journée d’étude souhaite réunir des intervenants de tous domaines : histoire, histoire de l’art, géographie, sociologie, anthropologie, mathématiques, physique, biologie… Elle a également la volonté de s’adresser aussi bien aux jeunes chercheurs de Master qu’aux chercheurs plus confirmés.

Argumentaire

Depuis quelques années, l’organisation de manifestations scientifiques et de projets de recherches, des chercheur.s.esde l’Université Toulouse Jean Jaurès s’intéressent à ces nouvelles aires géographiques et cela s’illustre par l’organisation de manifestations scientifiques et de projets de recherche. 

L’historiographie française présente encore d’importantes lacunes en ce qui concerne le Nord-est de l’Europe. Toutefois, la situation géographique de ces pays, excentrés du reste du continent, ne doit en aucun cas limiter l’intérêt que nous avons à les étudier, tant l’apport des connaissances occidentales fut un facteur important dans les constructions de ces nations. En France, le cas de la transmission des savoirs dans les pays autour de la mer Baltique est encore trop peu étudié. Ainsi, pour cette journée, nous avons à coeur d’aborder les notions d’éducation, de pédagogie et formation. Associer également la circulation des savoirs et cette vaste région peu connue peut sembler être un travail singulier pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec ces champs de recherche. Aujourd’hui nous assistons, en France, à un véritable engouement pour les modèles d’éducation et de pédagogie provenant de ces pays. Encensées et copiées, ces méthodes d’apprentissage sont aujourd’hui parmi les plus populaires au monde et méritent tout notre intérêt. 

Quelques pistes de thème qui pourront être abordées lors de cette journée ;

  • La circulation des idées: les liens entre la France et l’Europe du Nord, des connaissances, le rôle et la maîtrise de la langue française, les processus d’appropriation culturelle. 
  • les lieux de transmission : les écoles, les universités, les académies (des sciences et des arts), les salons, etc..
  • l’éducation des princes : programme pédagogique, choix des professeurs et liens avec eux.
  • les différentes figures de l’enseignement: les précepteurs de jeunes aristocrates, les promoteurs d’éducation tels que les membres du gouvernement en charge de l’enseignement et de sa diffusion. 
  • les passeurs culturels: artistes, artisans et marchands, scientifiques, le Grand Tour des élites européennes, femmes (épouses), etc.

Propositions

Les propositions, en français ou en anglais, de 2000 signes (espaces compris) seront accompagnées d’une courte présentation (structure de rattachement, sujet de recherche, travaux..). Elles doivent être envoyées avant le 1er octobre 2019aux deux adresses suivantes : moc.l1566395204iamg@1566395204ortsa1566395204c.las1566395204il1566395204ethugo.tardy@univ-tlse2.fr

Date: jeudi 5 mars 2020

Lieu : Université Toulouse – Jean Jaurès

Ripensare gli anni ’80 e ’90. Infanzie e adolescenze in divenire.

Call for paper per il convegno “Ripensare gli anni ’80 e ’90. Infanzie e adolescenze in divenire”.
Università di Genova 5-6 dicembre 2019.

Gli anni Ottanta del Novecento, considerati da più parti del “disimpegno” – politico, civile, sociale – sembrano cambiare di segno se si guarda alle profonde trasformazioni che hanno riguardato l’infanzia e l’adolescenza. Sono cambiati i contenuti dei media: la straordinaria espansione delle tv private ha portato all’apertura a mercati di riferimento sconosciuti o davvero poco frequentati, come quello nipponico, cambiando per sempre l’immaginario di riferimento; l’affermarsi dei videogame come nuovo, imprescindibile veicolo di storie ha rivelato non solo un nuovo modo di giocare, ma anche di relazionarsi tra “pari”; lo scompaginamento del panorama musicale con l’emergere e l’affermarsi della cultura underground ha rivoluzionato non solo la moda adolescenziale, ma anche il modo di affrontare la realtà; la trasformazione profonda dell’editoria rivolta a bambini e ragazzi con la creazione di nuove, più coraggiose, collane e con la nascita di case editrici appositamente rivolte ai più giovani ha segnato, in particolare in Italia, una profonda linea di demarcazione tra un prima e un dopo quella che Antonio Faeti ha definito “la svolta”; le istituzioni stesse, a partire dalla scuola, sono state coinvolte in sperimentazioni che guardano all’autonomia come a una risorsa e che preludono, pur con tutte le contraddizioni e le polemiche che l’hanno accompagnata – alla Riforma dell’ordinamento della scuola elementare del 1990. Riforma che ha prodotto profondi cambiamenti; dall’idea di continuità tra i vari gradi scolastici, alla modularità dell’insegnamento fino al prolungamento dell’orario scolastico. Date queste premesse, la presente call è aperta agli studiosi afferenti ad aree disciplinari differenti – dalla storia dell’educazione alla storia dei media, dall’antropologia alla storia del costume, dalla letteratura per l’infanzia alla sociologia – al fine di restituire la complessità di un’epoca storica ancora poco esplorata dal punto di vista dell’infanzia e dell’adolescenza, ma ricchissima di implicazioni nella storia sociale e culturale della nostra contemporaneità.

Annuncio